Retour à la page d'accueil du Musée de la Traversée des Alpes








L e x i q u e

  • AC : Anti char.

  • BAF : Bataillon Alpin de Forteresse.

  • CLM : Compagnie Lilloise des Moteurs.

  • EHM : Entrée Hommes Matériels.

  • FM : Fusil mitrailleur.

  • GFM : Cloche Guetteur Fusil Mitrailleur.

  • JM : Jumelage de Mitrailleuses de type Reibel.

  • Maginot André, Homme politique français ( Paris 1877 1932). Après avoir commencé une carrière de haut fonctionnaire dans le gouvernement général de l’Algérie, il se tourna vers la politique et fut élu député de la gauche démocratique en 1910.

    Sous-secrétaire d’Etat à la guerre (1913/14), il partit au front en 1914 comme simple soldat et fut grièvement blessé.

    Il devint ensuite ministre des Colonies et des Pensions dans divers cabinets, et enfin ministre de la guerre dans le second cabinet de Poincarré (1922/24) puis de 1929 à sa mort (1932).


    Il fit, à ce titre voter la loi du 4 janvier 1930 sur la construction, à la frontière de l’est, d’une ligne fortifiée qu’on appela ligne Maginot, non sans quelques injustices à l’égard de Painlevé, qui avait conçu ce projet dès 1925.

    En raison d’objections de la Belgique, la ligne Maginot ne fut pas poursuivie le long de la frontière francco- belge.

    En mai/juin 1940, elle fut prise à revers par la Wehrmacht, qui avait lancé sa principale offensive dans les Ardennes belges.

    La ligne Maginot donna au haut commandement français, dans les années trente, un sentiment de sécurité illusoire ;elle fut le symbole d’une conception toute défensive de la stratégie tandis que, au même moment, la nouvelle armée allemande se préparaitTir de Mortier activement à une une guerre de mouvement
  • Mortier : Arme à tir courbe qui permet de battre des pentes raides, angle à 45° constant en sortie de tube. 15 coups/mn.

  • PC : poste de commandement.
  • Painlevé : (1863-1933) Mathématicien célèbre, spécialiste de l’aéronautique, président de l’Académie des sciences, Paul Painlevé est élu député de Paris en 1910. Il devient ministre de la guerre en mars 1917, puis président du conseil en septembre. Il est remplacé deux mois plus tard par Georges Clemenceau.

    I
    l est réélu député en 1919. Après la victoire du Cartel des Gauches, il devient le 9 juin 1924 président de la chambre, jusqu’au moment de sa candidature à la présidence de la république. Il devient ministre de la guerre de 1925 à 1929 (avec une interruption de 3 semaines en juin 1926).

© Association du Musée de la Traversée des Alpes
BP 60045 - 73500 MODANE
Tél. 04 79 05 01 50 - E-mail : mtafortsaintgobain@hotmail.com


Conception du site : Alliance Réseaux